Alimentation autonome: tout savoir sur la DME (diversification menée par l’enfant)

La DME ou “diversification menée par l’enfant” est une alternative à partir de 6 mois à l’alimentation à base de purées du tout petit. C’est donc la découverte des aliments par l’enfant lui-même avec ses mains .

 

 

On laisse le bébé se nourrir seul et développer ses compétences en lui proposant la même nourriture que l’adulte et en respectant tous les principes de sécurité.

On lui lui propose des aliments solides coupés en morceaux aussi gros, ou même plus gros que son propre poing.

Il sait désormais tenir un objet et le porter vers sa bouche naturellement, par ce moyen, il découvrira le goût, la structure des aliments et les pourra les sucer, ronger, broyer ceci même s’il n’a pas de dents.

 

 

 

 

Quelles règles à respecter pour une DME réussie?

 

  • L’OMS préconise de ne pas commencer avant 6 mois , c’est l’âge ou globalement les bébés commencent à savoir mastiquer correctement .
  • Le bébé doit pouvoir se tenir assis bien droit dans sa chaise haute de lui-même, il a donc le tonus musculaire pour se tenir droit et bien avaler.
  • Le repas doit se dérouler dans une chaise haute (pas au sol, ni dans un transat, ni sur les genoux d’un adulte)
  • C’est au bébé, et à lui seul, de mettre l’aliment dans sa bouche, sa coordination main-œil doit donc être suffisamment efficace. A partir de 6 mois, le bébé sait mettre des objets dans sa bouche en visant juste la plupart du temps.
  • Il mâchonne ses jouets, ses mâchoires sont donc assez fortes et habiles.
  • Les bébés n’ont pas besoin d’avoir des dents pour commencer la DME, car les morceaux proposés sont soit très durs pour être sucés, soit fondants donc facilement écrasés par les gencives.
  • Les bébés vont au début manger de plus petites  quantités qu’avec le système de purées, on leur propose donc du lait et des morceaux cuits, plutôt fondants.
  • Le repas doit se dérouler sous la surveillance d’un adulte afin d’éviter au maximum les fausses routes éventuelles .

 

 

Comment procéder?

 

  • On installe le bébé dans une chaise, le dos bien droit.
  • On lui lui propose donc des aliments solides coupés en morceaux au moins aussi gros que son propre poing.
  • Au début, on lui présente chaque jour un légume ou un fruit différent. (Pour débuter, le brocoli par exemple est facile à saisir pour le bébé).
  • Au départ, l’enfant ne va pas réussir à attraper ce qu’il y a dans son assiette, mais très rapidement, il saura attraper les aliments.
  • La première fois bébé aura certainement un haut-le-cœur. Bébé se protège de l’étouffement avec ce réflexe nauséeux.
  • Ensuite, votre bébé va certainement remettre l’aliment plusieurs fois dans sa bouche malgré le réflexe, il faut le laisser faire, c’est la première étape vers une alimentation en autonomie.
  • Si le bébé ne mange pas beaucoup au début, il conviendra de compléter le repas avec son lait habituel.
  • Peu à peu, comme dans une diversification classique, on introduira les féculents, les protéines.
  • Pas de matières grasses au début sinon les aliments seront très difficiles à attraper pour les petits doigts.

 

 

 

Que donner à manger à un bébé en DME ?

 

  • Un bébé débutant (6-8 mois) mâche en posant la langue au palais pour écraser les aliments.
  • Un bébé débutant ne peut pas croquer, mastiquer ou déchiqueter les aliments
  • On lui donnera des morceaux appropriés et terme de taille et de dureté.
  • Les aliments doivent être tendres et faciles à défaire avec les gencives. Ils doivent également être assez fermes pour ne pas s’écraser au complet dans la main du bébé.

 

Quelques aliments pour débuter la DME:

  • Banane
  • Pastèque et le melon
  • Courgette cuite
  • Carottes cuites
  • Quartiers de pêche
  • Blanc de poulet cuit
  • Patate douce cuite
  • Pâtes
  • Avocat
  • Fromage
  • Chou-fleur
  • Brocoli
  • Poire

 

 

 

A éviter en DME:

 

  • les aliments trop durs que votre enfant ne pourra pas couper en petits morceaux facilement
  • les aliments qui pourraient coller au palais et qui seront donc difficiles à mâcher et surtout à avaler
  • Les aliments trop fibreux ( poireaux, asperge, ananas )
  • les aliments huileux qui ne permettent pas une bonne prise en main
  • les aliments trop petits qui peuvent provoquer des fausses routes (raisin, cacahuète)
  • les produits ronds qui pourraient se bloquer dans la gorge
  • les aliments qui ne pourraient se détacher qu’en trop gros morceaux
  • les poissons qui pourraient avoir des arêtes

 

 

Comment couper les aliments d’un bébé en DME ?

 

 Vers 6/7 mois

Le bébé arrive généralement à tenir d’assez gros aliments en les écrasant entre ses doigts et la paume de ses mains.

Pour faciliter la prise, il est nécessaire que l’aliment occupe l’ensemble de sa paume et dépasse de son poing.

On va donc donner de gros morceaux ou couper les aliments en bâtonnets ou en lanières.

 

  Vers 7/8 mois

Bébé commence à utiliser  son pouce, son index et son majeur.

On peut alors commencer à diminuer la taille des aliments et commencer à offrir en plus, d’assez gros cubes et/ou boulettes

 

  Vers 9/12 mois

La motricité fine de bébé se perfectionne  et développe sa prise” en pince ” et manipule de plus petits aliments en les pinçant entre son pouce et son index.

Une vaste gamme de formats d’aliments sécuritaires devient maintenant à sa portée.

C’est aussi à cette étape que bébé commence à faire une meilleure utilisation de la cuillère.

 

  A partir de 12 mois 

L’alimentation de l’enfant devrait être sensiblement la même que celles des autres membres de la famille.

Tous les formats et tous les types de textures peuvent être proposés.

 

 

Avantages et inconvénients de la DME 

 

                •Avantages

 

  • Bébé mange des aliments non transformés qui lui permettent de découvrir des textures, goûts et formes plus variées.
  • Bébé attrape ses aliments avec ses doigts, et améliore ainsi sa motricité fine, sa coordination œil-main-bouche, sa préhension fine, sa mastication.
  • De même que l’allaitement maternel, la DME favorise un développement harmonieux de la mâchoire et de la dentition.
  • Bébé gère seul sa nourriture dès le début, il gagne donc en autonomie et en confiance en lui.
  • Bébé contrôle quantités et temps de mastication en fonction de ses besoins, ce qui permet à son cerveau de bien percevoir tous les signaux de satiété. Cela aiderait, une fois adulte, à mieux réguler les prises alimentaires et éviterait l’obésité .
  • La DME permet un gain de temps évident. Il n’y a pas de purée ou compote à préparer, ni besoin de gérer le menu de bébé et celui du reste de la famille séparément.

 

 

 

                •Inconvénients

 

  • L’angoisse de l’étouffement est certainement la première chose qui peuvent freiner l’essai de DME. Pour éviter les fausses routes, on doit donc éviter les aliments de même diamètre que la trachée de l’enfant, en veillant à proposer des morceaux plus gros que son poing fermé. Le danger finalement c’est de laisser bébé seul pendant son repas, si l’adulte est présent, il pourra parer au moindre problème, fausse route ou étouffement.  
  • Les premiers temps, bébé aura certainement des réflexes vomitifs, à ne pas confondre avec un étouffement
  • Au début, on ne peut pas bien gérer les quantités et on ne sait pas combien de nourriture ils ont mangé, on complètera le repas avec du lait.
  • La DME ne convient pas à tous les bébés. Pour les prématurés par exemple qui présentent une hypotonie oral-motrice, l’avis d’un pédiatre est essentiel  pour la pratiquer.
  • L’expérience est douloureuse pour les maniaques du ménage, vêtements et sols sont mis à rude épreuve!!!Ne pas hésiter à mettre un tablier à l’enfant et une toile cirée par exemple à terre, pour protéger vos surfaces.

 

Cliquez ICI pour découvrir le lot de 2 tabliers pour bébés

 

 

 

 DME ou pas, vous trouverez ICI notre sélection d’articles pour les repas de vos bébés!

 

 

Share

Sur le même thème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *