L’acquisition de la marche chez les bébés

 

 

Les bébés évoluent si vite au cours de la première année!!! Ils ont maîtrisé le ventre il y a longtemps et contrôlent leur tête avec facilité. Maintenant, ils sont assis, rampent et se tiennent debout .

 Et à l’approche de leurs premiers anniversaires, ces bébés pourraient même commencer à se balader!

 

 

Quand les bébés commencent-ils à marcher ?

Environ la moitié des bébés commencent à marcher vers l’âge de 12 mois, mais cela peut donc être plus tôt ou plus tard  (entre 10 et 18 mois ). Comme pour tout ce qui concerne le développement, bébé commencera à marcher selon son propre calendrier.

L’enfant doit, pour apprendre à marcher, avoir déjà développé les grands muscles de son tronc qui soutiennent et permettent les mouvements du cou, des épaules, du dos, des bras et des jambes.

D’autre part son cerveau doit aussi avoir atteint un certain stade de développement et être capable d’envoyer les messages appropriés aux muscles.

Avant de passer au stade de la marche, le bébé doit maitriser ces étapes  :

  •  avoir le contrôler des mouvements de sa tête (vers 4 ou 5 mois);
  • pouvoir se tenir assis sans soutien  (vers 6 à 8 mois);
  • réussir à se lever et à se tenir debout pendant quelques secondes (vers 9 à 11 mois). Se tenir debout sans aide demande de l’équilibre et de la force musculaire, car le bébé doit soutenir tout le haut de son corps.

Les bébés ne passent donc pas de la position assise à la marche du jour au lendemain.

Il est aussi préférable que l’enfant ait rampé et marché à quatre pattes avant la marche debout. Toutefois, certains bébés sautent ces deux étapes essentielles au développement de leur motricité globale et commencent à marché sans passer par le 4 pattes !!

 

On peut aider les bébés dans leur apprentissage avec ces simples conseils :

 

Étape 1 : Sécuriser l ‘espace

  • Dégagez les sols de tout encombrement qui pourrait présenter des risques de trébuchement.
  • Déplacez les objets décoratifs fragiles ailleurs.
  • Mettez les couvercles des prises et  sécuriser les câbles qui pourraient être gênants

Ou  s’il est difficile de protéger toute la maison, il convient de fermer les pièces particulièrement délicates ou de créer un espace sûr en délimitant une zone  sans danger.

 Même si votre bébé ne marche pas encore, utiliser toute la zone sécurisée encouragera sa mobilité .

 

Je marche !!

Étape 2 : Commencer doucement

Votre bébé a besoin de muscles abdominaux solides pour se tenir debout et marcher.

Il est possible de faire asseoir bébé sur un petit tabouret (ou banc, rouleau en mousse, chaise cube) avec les pieds sur le sol (supervisé, bien sûr !). Demandez-leur d’attraper des jouets au sol pour s’entraîner à monter, descendre et tout autour.

 Bouger de cette façon permet à bébé de pratiquer des transitions, comme se lever pour se tenir debout.

Avec la traction, votre bébé a tendance à utiliser la force du haut de son corps.

S’asseoir sur un tabouret met l’accent sur les jambes et développe la force du bas du corps.

Il met également l’accent sur le placement des pieds sous le corps pour le soutien.

 

Étape 3 : Marcher pieds nus

 

Les chaussures ne sont pas nécessaires pour la marche précoce. En fait, il peut être préférable de laisser votre enfant explorer son environnement pieds nus dans un premier temps.

Les bébés reçoivent beaucoup d’informations de leurs pieds lorsqu’ils apprennent à marcher. Ils sentent la texture de différentes surfaces – bois dur, tapis, herbe – et leur cerveau ajuste la façon dont leurs muscles et leurs articulations agissent en conséquence.

Les chaussures peuvent atténuer les messages que le cerveau de bébé reçoit sur les surfaces sous ses pieds.

Bien sûr, avant de faire marcher bébé sans chaussures, il faut s’assurer qu’il n’y a pas d’objets qui pourraient blesser ses pieds

De plus, marcher pieds nus aide à renforcer les muscles du pied pour augmenter encore la stabilité.

 

Étape 4 : Encourager le bébé

On peut aider bébé en soutenant son tronc et non ses mains.

Lorsque le tronc est soutenu, bébé va développer une démarche plus naturelle et qui n’est pas inclinée vers l’avant sur les orteils. Les bébés doivent répartir le poids sur l’ensemble de leur pied – y compris le talon – pour développer un schéma de mouvement puissant dans tout le bas du corps.

En revanche diriger avec les mains signifie que votre bébé s’incline vers l’avant et ne supporte pas le poids uniformément entre les jambes et les pieds. Assurez-vous de laisser votre bébé garder le contrôle pendant qu’il fait des pas, même s’il est très lent au début.

 

 

Bébé bien soutenu par le tronc !

 

 

Étape 5 : Préparer le terrain

On peut asseoir par terre avec bébé et prendre un de ses jouets ou peluches préférés et le tenir à quelques pas devant lui pour l’inciter à rejoindre ce jouet.

Au fur et à mesure que la mobilité de bébé augmente, on peut placer des jouets éloignés les uns des autres pour voir si  bébé se déplace d’un jouet à l’autre. 

Ces activités sont bénéfiques lorsqu’il s’agit de développer la motricité globale nécessaire pour marcher. Fondamentalement, l’enfant a une raison de se déplacer dans l’espace dans lequel il se trouve.

 

 

 

Étape 6 : Attraper des objets en hauteur

Une grande partie de la marche est axée sur le mouvement vers l’avant. Mais il est également nécessaire de monter et descendre. Lorsque bébé attrape des objets, les jambes doivent assumer la tâche d’équilibrer et de soutenir le corps.

Vous pouvez également essayer de déplacer les jouets de votre bébé sur différentes surfaces à différentes hauteurs. Une étagère basse et ouverte est un bon choix qui donne à votre enfant à la fois une vue complète et un accès facile aux jouets.

En déplaçant son corps vers le haut et vers le bas, le tout-petit se met en position accroupie. L’accroupissement est un mouvement essentiel qui renforce la force du bas du corps et apprend à bébé à transférer du poids en position debout.

 

Étape 7 : Faire un parcours de marche

 

Si votre bébé arrive à se tenir debout assez facilement, la prochaine étape pourrait être de disposer des meubles comme des canapés et des tables basses de façon à faire un mini parcours . En faisant cela, votre tout-petit se déplace et déplace son poids d’un meuble à l’autre.

Au fil du temps, les sessions de marche deviendront plus longues et bébé plus endurant

Le parcours est un type de marche assistée qui fait travailler les muscles des hanches et des cuisses. Au fil du temps, bébé s’appuiera beaucoup moins sur ses mains ou oubliera peut-être qu’il a besoin d’un soutien supplémentaire.

 

Bébé se tient debout !!

 

 

Étape 8 : Pousser

Les jouets à pousser offrent une autre possibilité de marcher avec assistance pour les bébés.

Il faut s’ assurer que le jouet est solide et qu’il offre une résistance suffisante sur le sol . Certains fonctionnent mieux sur les tapis que sur les planchers de bois franc et vice versa.

Certains roulent donc plus vite que d’autres. Il faut donc bien les choisir en fonction de ce qui sera le mieux pour bébé.

 

 Les jouets à pousser permettent à  bébé d’acquérir une certaine indépendance tout en ayant le « soutien dynamique » supplémentaire dont il a besoin lorsqu’il se déplace à travers les étapes de la marche. Ils proposent également des activités amusantes pour encourager le mouvement par d’autres moyens, comme s’accroupir et atteindre ses jouets.

 

 

Un joli chariot multi activités pour aider bébé !

 

 

Étape 9 : Monter les escaliers

Évidemment, il faudra rester très près de bébé pendant cette activité. On peut laissez votre enfant monter lentement les escaliers en utilisant ses mains, ses genoux et ses pieds. Il s’agit d’un entraînement complet du corps qui sollicite tous les muscles.

S’il n’y a pas d’escaliers, une rampe fonctionne également. (par exemple une rampe en mousse qui peut être utilisée pour une variété d’activités motrices globales).

 Monter les escaliers permet à votre bébé de renforcer les muscles de son tronc et de ses jambes. Non seulement cela, mais cela permet également ce qu’on appelle la « dissociation du bas du corps ». Cela signifie que bébé peut commencer à séparer les mouvements du haut du corps des mouvements du bas du corps.

 

 

Ce qu’il faut éviter  pendant cette étape:

 

Un  enfant peut montrer certains signes qu’il est prêt, mais cela peut prendre beaucoup de temps pour que tout soit coordonné avec le cerveau et le corps.

Bien qu’ils puissent sembler bons en théorie, les trotteurs pour bébés sont en fait considérés comme assez dangereux. Ce sont des appareils dans lesquels les bébés s’assoient au lieu de se tenir derrière. Ils ont également des roues sur la base qui se déplacent librement lorsque votre bébé pousse avec ses pieds.

 Par conséquent, un bébé qui n’est pas mobile a tout de même la capacité de se déplacer assez rapidement dans une pièce. 

 Leur utilisation peut même amener un bébé à développer un schéma de marche anormal, comme la marche sur les orteils ou conduire à certains accidents domestiques.

 

Quand s’inquiéter ?

Si bébé ne marche pas vers 18 mois il convient d’en informer le pédiatre.

Même alors, ce n’est pas nécessairement une raison de s’inquiéter. Certains bébés peuvent avoir besoin d’une aide supplémentaire pour se mettre debout.

 

En résumé:

ll y a beaucoup de choses que l’on peut faire pour encourager doucement le mouvement d’un tout petit et développer les muscles nécessaires pour soutenir son corps avec cette nouvelle façon de se déplacer.

Un  enfant peut montrer certains signes qu’il est prêt, mais cela peut prendre beaucoup de temps pour que tout soit coordonné avec le cerveau et le corps et il finira par très bien se débrouiller tout seul !

 

Bébé marche seul !

 

 

You Might Also Like